Conserverie artisanale Saveurs Islaises

Au large des côtes vendéennes, la conserverie artisanale Saveurs Islaises suit son cap !

 

L’île d’Yeu et le thon, c’est une longue histoire d’amour. Régis Turbé et Christophe Doucet font vivre la tradition en proposant les recettes historiques de l’île et transmettent via leurs produits la passion de leur île, ce petit bout de paradis situé à 17 km au large de la Vendée. En 2010, nos deux compères créent la conserverie artisanale Saveurs Islaises qui fait désormais partie du décor de ces 23 km² de terres, presque autant que les criques de sable fin, la côte sauvage et ses falaises surplombant la mer ou les maisons aux volets colorés au détour de chemins boisés.

 

La conserverie artisanale Saveurs Islaises arbore fièrement la marque déposée Produits de l’île d’Yeu sur le couvercle de toutes ses conserves. Impossible de la rater. « Les gens de l’île sont solidaires, on veut tous promouvoir nos produits, mais aussi la qualité locale. »

La conserverie artisanale Saveurs Islaises, une histoire locale et familiale.

Le thon, Christophe Doucet est tombé dedans quand il était petit. Comme dans toutes les familles de l’île, c’était une tradition de faire ses propres conserves à la maison. Son père était maçon et sa mère employée à la dernière conserverie de l’île, avant qu’elle ne ferme. À 16 ans, il y a lui-même fait ses premiers pas dans le monde du travail, et du thon en même temps. L’usine, sa sirène et son pointage, il s’en souvient bien et en parle avec le sourire : « On allait chercher le thon au débarquement à la main».

Christophe a gardé de ce temps une habitude – celle toujours commencer sa journée par une virée à la criée, pour voir ses copains pêcheurs. Lotte, merlu, lieu jaune ou seiche, il tient à travailler des poissons de première fraîcheur. « Je préfère toujours avoir des poissons pêchés dans la région, confirme l’ancien mareyeur. Je sais que ce sont des produits de qualité. Et si on veut faire vivre l’île toute l’année, il faut faire travailler les entreprises locales. »

 

Quand les Îslais parlent de leur « caillou », c’est avec affection. Pour y accéder, il faut le mériter. Il n’y a que le bateau ou l’hélicoptère pour traverser et accéder à l’île la plus éloignée du continent. La première chose que l’on voit en arrivant, c’est Port-Joinville, village et port principal de l’île, emblématique de l’activité de pêche au thon car l’île d’Yeu a longtemps été le premier port thonier de la côte atlantique.

 

Saveurs Islaises est une belle réussite. Pour la qualité de ses produits, mais aussi pour ce que ça a apporté à l’île. Depuis 2010, le nombre d’employés est passé de quatre à huit à l’année, et treize en saison.  « En créant de l’emploi ici, on garde les familles, et donc les enfants, donc l’école, les commerces, etc. C’est une chance de vivre ici, il faut la garder ».

 

Tout est fait à la main dans les ateliers – Christophe et Régis y font revivre les recettes originelles islaises, avec parfois une pincée d’idées délicieusement saugrenues, comme ce bourguignon de thon ou la seiche au chorizo.

Saveurs Islaises - Vinibee
conserverie artisanale Saveurs Islaises - Régis Turbé et Christophe Doucet - Vinibee
Ile d'Yeu - Saveurs Islaises - Vinibee