Benoît et Paul Fouassier

Domaine Fouassier
Domaine Fouassier - Benoît et Paul Fouassier - Vinibee
  • Appellations : AOC Sancerre
  • Situation géographique : Centre-Val de Loire (Sancerre)
  • Superficie : 56 Ha
  • Cépages : Pinot noir Sauvignon
  • Vendanges : Manuelles
  • Ajouter ce vigneron à mes favoris
  • Partager ce vigneron
Vallée de la Loire

Benoît et Paul Fouassier sont les figures de la famille Fouassier, implantée depuis plusieurs générations sur le piton de Sancerre, famille qui fait partie des plus vieilles familles de vignerons sancerrois.

A l’époque du phylloxéra, Jules Fouassier compte parmi les 500 vignerons du village de Sancerre (Nous ne sommes plus qu’une dizaine actuellement). Après la crise phylloxérique, Jules Fouassier plante le Clos Paradis en 1902. Il révolutionna le vignoble en plantant cette parcelle à 1,20 mètres au carré avec le palissage que nous connaissons actuellement (1 piquets d’acacia tout les 5 pieds et trois fils de fer).

Contrairement à l’imaginaire populaire, les vignerons utilisaient des ânes pour les travaux dans les vignes, car certaines petites parcelles étaient plantées à 0,80 mètres entre rangs. Jules, toujours précurseur dans beaucoup de domaines, fut parmi les premiers à utiliser du cuivre et du soufre pour lutter contre l’oïdium et le mildiou.

Après la grande guerre, Jules envoya son fils Gustave (surnommé Tav’) apprendre le métier de tonnelier et de vigneron chez un maître d’apprentissage. Il paya à l’époque sa formation 800 francs or.
Gustave participa en 1923 au concours agricole de Paris avec quelques collègues. A cette époque personne ne connaissait le vin de Sancerre, mais beaucoup furent subjugués par ce petit vin méconnu qui n’était qu’aux prémisses de sa renommée actuelle.

Au milieu des années 30, Raymond le fils de Gustave commence à travail la vigne à seulement 13 ans car son père est atteint d’une grave maladie.
En 1958, Raymond Fouassier achète le premier tracteur enjambeur de marque Bobard du vignoble de sancerre. Continuant de s’équiper mécaniquement, Raymond vend « Bijoux » son dernier cheval de trait de race percheronne, en 1959.

En 1966, Pierre Fouassier le fils aîné de Raymond commence à travailler sur l’exploitation après ses études au lycée viticole de Beaune. Il s’engage dans un travail un peu nouveau pour les vignerons de l’époque : développer l’activité commerciale de l’exploitation, tout en s’occupant de la cave avec son père. A cette époque, ils possèdent déjà 10 hectares.

Les années 70 marquent un nouvel essor, aussi bien mécanique qu’économique. Dès 1971, Jean-Michel, frère cadet de pierre, revient sur l’exploitation à la fin de ses études au lycée viticole de Beaune. Il s’occupe plus particulièrement du vignoble et de la cave.

Le nouveau siècle à peine commencé voit l’arrivée au Domaine Fouassier de la dixième génération avec en 2000, Benoit le fils de Jean-Michel et en 2001, Paul le fils de Pierre, qui amènent une nouvelle dynamique de fonctionnement et de culture du vignoble au domaine.

Le vignoble s’étend aujourd’hui sur près de 56 hectares plantés à 80% du noble et très ancien cépage Sauvignon, et pour le reste du plus délicat et élégant des cépages rouges, le Pinot Noir.

Au Domaine, la famille mène une culture artisanale et traditionnelle de la vigne (plus des 3/4 du travail est fait manuellement), en s’efforçant de respecter au maximum l’environnement. Le maitre mot du Domaine étant le respect du terroir, la Biodynamie s’est imposée à la vigne comme à la cave depuis le début des années 2000.

Les vins de Benoît et Paul Fouassier