Ingrid et Jean-Philippe Bouchet
Le Clos des Mourres

Clos des Mourres-Ingrid et Jean-Philippe Bouchet-Vinibee
  • Appellations : IGP Vaucluse
  • Situation géographique : Vaison-la-Romaine
  • Superficie : 15 Ha
  • Cépages : Syrah Grenache noir Tempranillo Aubun
  • Vendanges : Manuelles
  • Ajouter ce vigneron à mes favoris
  • Partager ce vigneron
Vallée du Rhône

L’histoire du Clos des Mourres d’Ingrid et Jean-Philippe Bouchet prend d’abord sa source dans les souvenirs d’enfance de Jean-Philippe : la passion de la terre, de la vigne et le respect de notre Terre Nourricière, autant de valeurs qu’il tient de son grand-père. Des étés passés auprès de lui, dans les terres et sur le tracteur pendant les vendanges… et le soir, une salade de mourres (salade sauvage qui a la particularité de se recroqueviller dès qu’on la coupe à sa base) avec une vinaigrette à l’ail, tomate et huile d’olive pour accompagner la pomme de terre cuite à la cheminée…

Le rêve se concrétise début 2009 par l’achat de 5 hectares situés entre 200 et 280 mètres d’altitude, orientés sur le versant nord-ouest du Col du Débat sur les communes de Cairanne et Saint Roman de Malegarde, sur des sols argilo-calcaires. Cette exposition contribue à au bien-être naturel des vignes qui sont « séchées » par le mistral.

L’identité du domaine fut trouvée à l’issue d’une journée passée en famille, avec parents et enfants, dans les vignes, pour ramasser à leur tour, cette salade de mourres, et pour que les émotions d’autrefois prennent leur place dans le présent… parce que le Clos des Mourres, c’est une histoire d’amour !

En 2012, Ingrid rejoint le domaine qui s’agrandit de 10 hectares de vignes sur Vaison-la-Romaine autour de la ferme. Le 10 mai 2012 le GAEC Le Clos des Mourres est officiellement constitué.

Le travail de la vigne est effectué de façon manuelle. Par convictions personnelles, Ingrid et Jean-Philippe Bouchet s’orientent vers l’agriculture biologique et utilisent même certaines pratiques de la biodynamie, en respectant le calendrier lunaire. Des préparations de compost sont pulvérisées et les sols travaillés par des labours.  Ainsi, le compost de crottin de brebis dynamisé avec de la paille de lavande est utilisé les premières années ains que celle d’engrais verts pour retrouver des sols équilibrés et vivants. L’utilisation de soufre naturel volcanique et de cuivre est limitée.

Les vins sont vinifiés avec un objectif : les laisser exprimer leur fruité originel. Pour cela, la vinification est réalisée sans aucun intrant, sans produit chimique, sans SO2, avec uniquement les levures indigènes. La matière et le fruit sont extraits en douceur, par de légers pigeages et remontages. Naturellement équilibrée, la vinification révèle en douceur les arômes du fruit grâce à un minimum de manipulation.Les vins sont élevés sur lies de malo-lactique, sans soutirage, pendant 8 à 10 mois. Seulement 1 gramme à 1,5 gr/hectolitre de S02 est utilisé et cela uniquement avant la mise en bouteilles, selon les millésimes et les cuvées.

Envie d’en savoir plus sur Ingrid et Jean-Philippe ? : visitez le site du Clos des Mourres

Les vins de Ingrid et Jean-Philippe Bouchet