X FERMER

Beaujolais

La genèse du Beaujolais bio

On peut considérer que le Beaujolais bio ou naturel est né de la main de Jules Chauvet, qui exerçait  à la fois les métiers de vigneron, de chimiste et de dégustateur hors pair. Il travailla notamment sur les levures, la fermentation malolactique et la macération carbonique.

Pédagogue, spirituel, animé d'une grande force de conviction, il est considéré aujourd'hui comme le père du mouvement des vins naturels. Il laisse une œuvre scientifique sur la chimie du vin et la dégustation, unique au monde.

Son flambeau est aujourd'hui repris par de nombreux vignerons qui proposent des Beaujolais bio et naturels aux antipodes des vins "sur-marketés" associés au Beaujolais Nouveau.

Géographie, terroir et cépages

Le vignoble du Beaujolais est situé dans le nord du département du Rhône et sur quelques communes de la Saône-et-Loire, entre Mâcon et Lyon. Le vignoble tire son nom de l'ancienne capitale historique de la province, Beaujeu, la capitale actuelle étant Villefranche-sur-Saône.

La région du Beaujolais est un ensemble collinaire situé au nord-est du Massif central, bordé à l'est par la vallée de la Saône et à l'ouest par la vallée de la Loire.

Installé sur des terrains principalement granitiques au Nord et calcaires au Sud, le vignoble du Beaujolais produit majoritairement des vins rouges à base du cépage gamay, mais aussi des vins blancs méconnus à base de Chardonnay.

La richesse des terroirs donne naissance à 12 appellations d'origine contrôlée.