Michèle Aubéry
Domaine Gramenon

Domaine Gramenon - Michèle Aubéry - Vinibee
  • Appellations : AOP Côtes du Rhône
  • Situation géographique : Monbrison (Drôme)
  • Superficie : 26 Ha
  • Cépages : Grenache Syrah Cinsault
  • Vendanges : Manuelles
  • Ajouter ce vigneron à mes favoris
  • Partager ce vigneron
Vallée du Rhône

Michèle Aubery – vigneronne au domaine Gramenon

Philippe Laurent et Michèle Aubéry-Laurent achètent une bâtisse et 12 hectares de vieilles vignes en 1978, à Montbrison.

La totalité de la production sera vinifiée dès la première année et en 1979 sortent les premières bouteilles, dont la cuvée des Ceps Centenaires.

Sur ses terres Ardéchoises, Michèle Aubery Laurent a pris la suite de son mari à la fin des années 90, dans l’idée de travailler des vins naturels. Et c’est une réussite.

Au fil du temps, des plantations ont agrandi la surface du vignoble ainsi qu’en 1999 l’acquisition de plusieurs parcelles (4,5 hectares) sur le terroir de Vinsobres. Après le décès accidentel de Philippe fin 1999, Michèle choisit de continuer seule l’aventure sur ses terres ardéchoises, dans le but de travailler des vins naturels. Et cela lui réussit, car les vins du Domaine sont aussi rares que prisés !

Maxime-François l’un des trois enfants la rejoint au domaine Gramenon en 2006 et met également en place un petit négoce de vinification. En 2007, l’achat d’une parcelle sur le haut plateau de Valréas porte la superficie totale à 26 hectares.

La pureté étant la finalité recherchée, les vins du Domaine sont tous marqués par le soleil, le fruit, la finesse, la profondeur et l’énergie, et les amateurs s’accordent à dire que chaque flacon est un trésor.

Depuis l’origine, la vigne a été cultivée de façon naturelle et biologique, ce qui semblait il y a 30 ans la voie de la normalité… Tout naturellement, les vignes sont chaussées à l’automne et déchaussées au printemps. Le sol est entretenu mécaniquement au printemps et à l’été, un binage manuel vient en complément sur certaines parcelles. Seuls, cuivre et soufre, sont utilisés en traitement de l’oïdium et du mildiou.

Les vignerons apportent régulièrement sur l’ensemble du vignoble des préparations biodynamiques traditionnelles (Compost de bouse Maria-Thun, bouse de corne et silice de corne selon les saisons, complétées par des pulvérisations d’infusions d’ortie, pissenlit et achillée). L’ensemble du vignoble est certifié agriculture biologique et DEMETER.

Au domaine Gramenon, les vendanges sont exclusivement manuelles avec le souci de récolter un raisin mûr et équilibré. Un tri systématique est effectué à la parcelle, afin d’assurer un bon état sanitaire au raisin pendant son transport jusqu’à l’entrée en cuve. L’idée est de garder l’identité de chaque parcelle qui donne naissance à une cuvée. Lorsque plusieurs parcelles sont destinées à une seule cuvée, l’assemblage se fait, raisins frais, à l’entrée en cuve. Ainsi est préservée au maximum l’énergie de chaque entité.

Les fermentations se font sans ajout de SO2 et par l’action des levures indigènes.
Selon les années, l’élevage se fait en cuve pour garder la fraîcheur du fruit ou en barriques de plusieurs vins pour affiner les tanins et patiner les vins de garde. Aucune utilisation de fût neuf.

Les mises en bouteilles se font sans collage, ni filtration avec un léger sulfitage selon les cuvées.

Les vins de Michèle Aubéry