X FERMER

LIVRAISON GRATUITE 1ERE COMMANDE > 150€ (FRANCE, HORS BOX) CODE "VINIBEE

Qu’est ce qu’un vin vivant ?

Vous avez entendu parler de vin vivant mais vous ne savez pas comment il est produit et quelles sont ses caractéristiques ? Vinibee vous donne les clefs de compréhension... et vous propose une belle sélection !

Qu’est ce qu’un vin vivant ?

Il y a de la vie dans une bouteille !! Tout naît de la fermentation, lors de laquelle des levures entrent en scène pour dégrader le sucre présent dans les raisins pour le transformer en alcool – c’est la fermentation alcoolique.

Des bactéries interviennent également, notamment lors de la  fermentation malolactique, aussi appelée “malo, lors de laquelle l’acide malique est transformé en acide lactique par l’intermédiaire de bactéries lactiques. Elles contribuent se faisant à diminuer l’acidité du vin et permettent sa stabilisation et son assouplissement du vin, particulièrement recherchés pour la vinification en rouge (mais également pour certains vins blancs).

 

Un vin vivant est il un vin sans soufre ?

Le soufre a plusieurs rôles lors de la vinification : c’est un antioxydant, un antibactérien et un antifongique. Comme vous le découvrirez dans notre article sur “les sulfites dans le vin“, ils jouent un rôle qui peut-être nécessaire pour éviter l’apparition de déviances dans le vin, mais utilisés à des concentrations trop importantes, ils annihilent le vivant dans le vin (les bactéries notamment) et transforme notre précieux nectar en un liquide “mort” et figé. Dans la même logique les vignerons naturels cherchent à minimiser les opérations de filtrage et de collage pour éviter “d’appauvrir” le vin et de lui enlever de la substance.

La frontière est parfois mince – libre à chacun (le vigneron et le consommateur en premier lieu) de juger s’il vaut mieux un vin vivant avec parfois des défauts mineurs ou un vin “sécurisé” par l’adjonction massive de sulfites. Nous cherchons personnellement un chemin de crête qui consiste à ne pas faire du “zéro sulfites” un dogme absolu mais plutôt de nous attacher à ce qu’il n’y ait dans le vin que la quantité strictement nécessaire de soufre ajouté, en fonction des caractéristiques du millésime. Dans cette logique la qualité sanitaire des raisins vendangés est un facteur primordial.

 

Plus que du vin, une énergie à partager…

On rentre là dans une dimension supplémentaire à laquelle on devient sensible après avoir basculé du vin conventionnel vers le vin naturel.

On ressent au départ un fruité plus manifeste, une fluidité en bouche et une “digestibilité”, mais on perçoit ensuite une forme “d’énergie” transmise par le vin.

Comme le dit notre ami Jean Foyer qui a effectué un travail de recherche sur la biodynamie, “On est dans le règne du sensible et de la perception de flux, de forces, d’énergies, de mouvements.

Cela peut sembler extravagant et irrationnel, mais il y a des vins qui “transmettent” plus que d’autres une énergie vitale. A chacun sa sensibilité et le droit de croire ou de ne pas croire, mais pour nous cette sensation est concrète et guide bien souvent nos choix au moment de sélectionner des vins.

Bonne découverte de notre sélection de vins vivants et naturels !