Tannat

Le Tannat, emblématique cépage de Madiran !

Ce cépage noir est probablement issu du Béarn et son introduction dans le Sud-Ouest daterait de la présence de l’occupation romaine. Le terme tannat vient de la langue d’oc tanat, de tantanin, c’est-à-dire « tanné », ce qui s’explique par sa richesse en tanin, par la couleur violacée de ses baies et également par l’aspect basané du feuillage.

Cépage cousin de la Négrette et du Côt, il est très présent dans le Sud-Ouest de la France et notamment sur les appellations de Madiran, d’Irouléguy et de Tursan. On le retrouve également aux 4 coins de la planète ou presque, avec notamment une forte implantation en Amérique du Sud (en Argentine et en Uruguay où il représente plus de la moitié de la production).

Le tannat a une réputation de cépage capricieux qui nécessite beaucoup d’attention et de soins : sa vigueur est parfois difficile à contenir, la fine pellicule de la peau des raisins le rend vulnérable aux maladies, l’atteinte de la maturité est parfois hétérogène et les fermentations délicate. Une fois ces obstacles évités, le tannat permet de proposer de beaux vins structurés, au bon potentiel de garde.

Les pratiques de vinification importées du proche vignoble du Bordelais l’ont souvent cantonné dans des profils trop rustiques car on ajoutait à la vigueur des tanins un élevage en bois neuf qui rendait l’ensemble parfois peut digeste. De nouveaux vigneron s et de nouvelles vigneronnes sortent aujourd’hui de ce chemin pour et proposent des vins plus équilibrés, avec une plus belle part laissée au fruit.

C’est notamment de la belle cuvée « Réchauffement du Climax » de Céline Oulié.

show blocks helper

Types de culture +

Couleurs +

Budgets +

Goûts -

Vignobles -

Occasions -

Accords mets & vins -

Appellations -