Marc Pesnot

Domaine de la Sénéchalière
Marc Pesnot-Domaine de la Sénéchalière-Vinibee
  • Appellations : Vin de France
  • Situation géographique : Saint-Julien-de-Concelles
  • Superficie : 20 Ha
  • Cépages : Melon de B...
  • Vendanges : manuelles
  • Ajouter ce vigneron à mes favoris
  • Partager ce vigneron
Vallée de la Loire

Marc Pesnot : un vigneron du Muscadet atypique, victime de son succès…

Marc est le seul sur le pays du muscadet à produire 100 % de vin naturel. Son vin fait recette à l’export, au Japon principalement : ses Miss Terre, Nuitage et autres Bohème s’arrachent. D’ordinaire, 80% de sa production est réservée, une grosse demande pour beaucoup moins d’offre…

Alors qu’il produit du muscadet Sèvre et Maine et du gros-plant, Marc découvre au milieu des années 1990 le vin naturel de l’autre côté de la France. Il goûte un Lapierre dans le Beaujolais, un Overnoy dans le Jura ou encore un Gramenon dans la Vallée du Rhône. Un délice pour lui. “Je trouvais ce vin tellement splendide. Une fois que j’y avais goûté, je ne pouvais plus revenir en arrière. C’est d’une pureté… On peut boire un litre le soir avant de se coucher, et le lendemain, ne pas avoir mal à la tête ni avoir de crampes ! »

Le virage s’opère en 2001 : Marc Pesnot commence à produire du vin naturel. Un vin qui, comme son nom l’indique, est “absolument pur”, sans aucun produit chimique. Ni sucre ni levure artificielle ni acide, juste une dose minimale de soufre à la mise en bouteille sur certaines cuvées. “A ne pas confondre avec le vin bio, qui peut comprendre par exemple du sucre certifié bio”.

Son mode de production diffère également et les conditions d’éligibilité sont plus drastiques que celles de l’agriculture biologique et la biodynamie. “On cueille le raisin et on le transforme naturellement en vin : c’est aussi simple que ça. Un grain de raisin ne doit avoir aucun défaut. On se doit d’être en symbiose toute l’année avec la plante. La réussite, c’est de cueillir un raisin parfait. Le bémol, ce sont évidemment les rendements. Ils sont plus faibles que la moyenne”, explique Marc, qui exploite actuellement une surface de 20 hectares et produit des cuvées qui font référence, notamment « La Bohème », « Nuitage ».

Les vins de Marc Pesnot