Cap sur les vins grecs !

Vignes Grèce - août 2017 - Vinibee
  • Partager cette actualité

Pour le plaisir de goûter les vins naturels d’ailleurs, découvrez les toutes dernières nouveautés de Vinibee, les vins grecs d’Haridimos Hatzidakis de l’île de Santorin, et de Papanayiotis Papagiannopoulos dans la région de Patras.

Deux superbes domaines qui réalisent des blancs sublimes, que nous avons adorés !

Actu Grèce - carte localisation domaines Hatzidakis et Tetramythos - Vinibee

Découvrez vite les magnifiques blancs de ces deux domaines d’exception : la cuvée « Oenos 2013 » du Domaine Hatzidakis

et la cuvée « Retsna Amphore Nature » du Domaine Tetramythos !!

Domaine Tetramythos - Retsina Amphore nature - Vinibee Domaine Hatzidakis - Oenos 2013 - Vinibee                          

Zoom sur le domaine Hatzidakis – Santorin :

On ne peut rester insensible à la beauté des paysages de Santorin en Grèce, mais lorsque l’on connaît l’histoire du vignoble, tout devient magique…

Des vignes franches de pied, une taille en nid d’oiseau et des cépages autochtones comme l’Assyrtiko dont les ceps peuvent avoir plus de 300 ans.

 

Un peu d’histoire :

« Il y a une évidence archéologique, la vigne était cultivée à Santorin il y a 5000 ans. Toutefois, l’éruption qui eut lieu en 1600 avant JC a fait de cette île un lieu de prédilection pour faire des vins principalement à base du cépage Assyrtiko. L’explosion du volcan a laissé derrière lui un mixte de cendre volcanique, pierre ponce, lave solidifiée et de sable. En sous-sol on retrouve les calcaires des cyclades permettant de conserver une certaine fraîcheur dans les vins. Les sols ne contiennent presque pas de matière organique mais sont riches en minéraux à l’exception du potassium, donnant des vins ayant un pH bas et de belles acidités (7 grammes par litres alors que les degrés montent facilement à 15% voire 16-17% certaines année…).

L’un des gros avantages de Santorin est l’absence d’argile dans les sols (moins de 2%) qui l’immunise contre le Phylloxéra, l’insecte ne pouvant pas se déplacer dans le sable car ses galeries se referment sur lui… Les vignes sont franches de pieds (sans greffage sur cépage américain) et comme il n’y a pas eu d’arrachage à la fin du 19ème siècle, il est possible de trouver des vieux ceps ayant 300-400 ans.

Malgré cet avantage, les conditions de production à Santorin sont assez difficiles à cause du manque de pluie, seulement 400mm par an. Les pluies tombent essentiellement en hiver, traversent rapidement ces sols poreux et vont se stocker en profondeur. L’été cette eau remonte en surface pour la vigne. Il y a également le brouillard venant de la mer qui enveloppe l’île la nuit à cause de l’activité du volcan encerclé par la mer. Cette bruine de la mer est absorbée par le sol, la pierre ponce et les roches volcaniques puis est restituée durant la journée quand la vigne en a le plus besoin. Cette pulvérisation qui couvre les raisins apporte une autre dimension aux vins donnant de belles minéralités et un côté salin, iodé…

Un vent du nord rafraichissant du nom de « Meltemia » souffle durant l’été en pleine période de maturation du raisin diminuant fortement la température durant la nuit. Cela permet à l’Assyrtiko et les autres cépages de conserver de belles acidités. Ce vent revitalisant évite également que la vigne soit infectée par le Botrytis ou le mildiou… Permettant très peu de traitements…

Sur l’île il y a environ 1400 hectares de vignes. Il y a eu une grosse diminution de 2500 hectares depuis les années 1960 dû à la popularité touristique et au désintéressement des nouvelles générations dans la culture de la vigne surtout à cause de la difficulté à entretenir le vignoble. Sur les 12 exploitations, la coopérative et le négoce que compte l’île, seul Haridimos Hatzidakis est certifié en bio…Le vignoble de Santorin est considéré comme l’un des plus vieux vignobles encore cultivé mais l’âge du vignoble est en débat… Les vignes sont taillées en nid d’oiseau ou panier (voir photo ci-dessous), appelé aussi la méthode « Koulara », qui permet de protéger les raisins des vents forts et du soleil brulant. Après plusieurs années, les nutriments passent dans plusieurs mètres de vigne avant d’arriver aux raisins ce qui affecte fortement les rendements. Si éventuellement les rendements deviennent trop bas, le nid d’oiseau est coupé à sa base. Ceci est généralement fait lorsque le nid d’oiseau approche les 75 ans d’âge… Un nouveau sarment part ensuite d’un oeil dormant provenant de la base du cep et un nouveau nid d’oiseau se forme qu’il est possible de vendanger après 2-3 ans. Il est connu que ce processus a été fait quatre à cinq fois durant ces derniers siècles, donnant des ceps ayant plusieurs centaines d’années… »

Actu Grèce - cep nid d'oiseau - août 2017 - Vinibee